Le culte du 150/750...

Aujourd'hui en astronomie... nombreux sont les astronomes (prétendus amateurs et professionnels) qui suggèrent aux "débutants" de faire leurs premiers pas avec un télescope 150/750. Le plus souvent, ces débutants veulent se faire plaisir en observant le ciel profond autant que le planétaire... Mais dites-moi chers astronomes, quelle mouche vous a donc piqué? Depuis quand les 150/750 sont optimisés pour l'observation planétaire?

Je regrette, mais cette logique est ignoble et malhonnête vis-à-vis de ceux qui se lancent en astronomie avec ce genre de matériel pour l'observation du système solaire! Si l'on a inventé les longues focales ce n'est pas pour rien. Comme on dit, "plus c'est long plus c'est bon"...! Or, la plupart des 150/750 déçoivent leurs propriétaires dans le domaine planétaire. La raison? Avec 750 mm de focale, on ne "zoome" pas autant que ce qu'on voudrait. D'ailleurs, un instrument à f/d5 n'est pas un instrument à f/d11 ou 15... En conséquence, on assiste de plus en plus à des situations où les débutants (qui deviennent alors avisés!) se débarrassent de leur 150/750! Pire encore, ces instruments se trouvent à la pelle sur les sites de vente d'occasion! D'un certain côté, cela s'explique aussi par la qualité des systèmes optiques, mais c'est un autre débat (quoique...). Pensez-vous que je me trompe? A vrai dire c'est possible, à ceci près que les illustrations de mes propos ne manquent pas. Sur le forum Webastro par exemple, un internaute (observateur céleste à ses heures) a récemment posté le message suivant: 

"Bonjour à tous,
Je viens vers vous aujourd'hui pour vous exprimer mon dilemme concernant le matériel que j'ai aujourd'hui et ce que je voudrais faire désormais, après une riche 1ère année qui m'a permis de goûter aux plaisirs (et aux difficultés) de l'astrophoto avec mon SW 150/750 BlackDiamond NEQ5 Goto. J'ai finalement fait très peu d'observation du CP. [...]

Mais aujourd'hui, j'ai de moins en moins de temps pour réaliser de l'astrophoto et j'ai de plus en plus envie de passer du temps sur le planétaire et le visuel des planètes plus précisémment. J'accorderai limite plus d'importance à la praticité, échapper au mieux aux problématiques de mise en température, etc... [...]

Je suis en train de me demander si une lunette ne serait pas plus adaptée à ma nouvelle façon d'aborder l'astronomie ?
J'ai regardé un peu ce qui se faisait, mais je suis un peu perdu entre les lunettes, maksutov, etc...

Pour un budget équivalent à la vente de mon matos (autour de 600 euros probablement), qu'est ce que vous pourriez me conseiller pour observer les planètes de manière plus confortable qu'avec un 150/750 (manque de grossissement à mon goût sur le 150/750 même avec un oculaire 5mm) et sans passer trop de temps sur le montage et le déplacement du matériel ? " 

(J'ai recoupé ce message afin de ne garder que ce qui nous intéresse. Le texte d'origine est accessible en cliquant ici

Quelques-uns de mes instruments... (image L'Astronome Eclipse)

Ce seul exemple suffira pour dire que dans ce cas, le 150/750 n'aura pas été un bon choix (à long et moyen terme évidemment). Il est possible de généraliser car jusqu'alors, j'ai rencontré de nombreux cas identiques...! Alors, chers amis astronomes... je risque de vous déplaire, mais qu'importe. Je ne suis pas là pour dire amen à tout ce que vous dites et faites: 

Certes, les télescopes 150/750 sont de bons télescopes lorsqu'ils sont bien employés. Certes, leur formule optique est performante dans le domaine du ciel profond. Certes, la taille de cet instrument permet de le transporter facilement, d'autant que le tube est compact. Certes, 150mm c'est un beau diamètre et il faut déjà pouvoir se le payer... ce qui est donc une chance à notre époque au regard de ce qui se faisait il y a quinze ou vingt ans... Mais malgré cela: 

Arrêtez donc de conseiller un 150/750 à ceux qui veulent observer les planètes! Arrêtez de dire que c'est un instrument polyvalent! Cessez de vous vanter avec vos photos, certes faites avec un tel télescope, mais réalisées au bout de je ne sais combien d'années d'expérience! Les débutants ne demandent qu'à choisir un instrument adéquat et non-pas un instrument en apparence parfait! Effectivement, le 150mm n'est pas un instrument parfait dans la pratique. C'est même le contraire (dois-je évoquer la collimation, la qualité contestable des miroirs, ou encore une fois les performances de grossissement?). Il existe des tas d'autres formules optiques accessibles et adaptées aux exigences d'aujourd'hui et on aurait tort de s'en priver. Je pense qu'il ne faut pas exclure les 150/750 (il ne sont pas mauvais non-plus!), mais ce type de télescope n'est pas le seul existant sur le marché de l'astronomie. 

Au moment où j'écris, je parle du 150/750, mais il fut un temps où, à l'inverse, c'était le 150/1200 qui jouait la star... Par conséquent, la tendance ne serait-elle pas en train de changer? Simple curiosité. 

 

L'Astronome Eclipse

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×