Frustration cosmologique

Bienvenue sur la planète Terre. Située en plein milieu de la zone dite "habitable" du système solaire, cette petite bille bleue n'est pas qu'un simple caillou éclairé par le Soleil... elle est aussi le foyer de la vie. C'est là que nous avons été élaborés, avec entre autres des acides aminés et de l'eau. Il en va de même pour les animaux, les insectes, les bactéries, bref, tous les êtres vivants. Il s'agit là d'un miracle de l'Univers! Et pourtant, l'Humanité s'inquiète: son existence pose problème; La vie est apparue sur Terre il y a bien longtemps, et nous avons eu le temps de nous développer. Cependant, et comme diraient certains, "la Terre est ronde", ce qui explique pourquoi l'Homme a fini par connaître la limite de son royaume. Depuis, nous nous demandons si nous sommes donc seuls dans l'Univers... Dès lors, je ne rentrerai pas dans l'éternel débat. En revanche, peut-être pourrions-nous nous intéresser à l'une des issues possibles de cette énigme. 

 

Admettons que la vie existe ailleurs que sur notre planète et, par extension, considérons également que l'Homme est désormais apte à la découvrir (techniquement parlant)... il paraît logique de se demander comment nous réagirions face à un tel évènement. Nombreux sont ceux qui méditent à ce sujet. Pour ma part, je préfèrerais m'interroger sur autre chose: sommes-nous vraiment capables d'accepter "l'existence d'extraterrestres", dont la preuve serait irréfutable? La situation est en réalité à éclaircir... "vouloir" n'est pas "pouvoir"! Ainsi, beaucoup d'entre nous voudraient découvrir une civilisation provenant d'une autre planète, mais cela pourrait bien rester techniquement et psychologiquement inacceptable. En dehors de ses limites technologiques, l'être humain n'est pas encore pourvu d'un esprit apte à assimiler tous les bouleversements qu'il rencontrerait suite à une découverte. A mon sens, nos théories et Sciences sont actuellement trop "humanisées" et trop humanisantes: on a beau essayer d'expliquer l'Univers, le chemin à parcourir à l'avenir demeure colossal. D'ailleurs, les futures révolutions s'avèrent probablement inimaginables. 

 

Repérer et/ou rencontrer des êtres vivants étrangers à la Terre est comparable à l'aboutissement d'une nouvelle ère. Certes, l'une des plus grandes questions que l'on se pose depuis des siècles trouverait une réponse, mais d'une manière plutôt brutale! On devrait même parler d'un véritable choc: dans notre échelle temporelle, il nous faudrait réfléchir rapidement, interpréter la chose au plus vite. Or, si la vie extraterrestre dépasse la réalité (selon nous), l'Homme se perdrait alors dans sa propre conscience à cause d'une conception de l'Univers trop restreinte. Tout ceci est logique: si les Mathématiques et la pensée sont fausses, nous n'avons plus aucun repère à partir de ce moment-là; sans nos marques, sans nos modèles autrefois approuvés, que ferait-on face à une réalité que nous ne comprendrions pas immédiatement? De plus, quand bien même ladite nouvelle vérité deviendrait en partie compréhensible à court terme, l'être humain se verrait malgré tout obligé de "repartir de zéro"... 

 

Ce n'est pas tout. Concevoir une nouvelle explication de l'Univers, aussi longue et vaste puisse-t-elle être théoriquement, n'est pas la seule action à effectuer suite à l'apparition de nos "voisins galactiques". Effectivement, cette réflexion forcée serait accompagnée d'un fait tout aussi important: l'Homme et l'Alien devraient cohabiter, et ce même s'il n'y a pas de contact physique ou visuel... Imaginons alors: chacun doit vivre en sachant que son "voisin" n'est pas terrien; il y a deux cultures (l'une issue de la Terre, l'autre provenant de la civilisation extraterrestre) qui se confrontent sans pour autant fusionner comme on le souhaiterait, et personne ne comprend la situation. N'oublions pas non-plus que le contact en question pourrait ne pas être pacifique, ce qui impliquerait en plus (dans le cas où une rencontre concrète aurait lieu) une lutte pour la survie de l'Homme... 

Le Soleil en lumière blanche (image L'Astronome Eclipse)

 

A partir de maintenant, vous pensez certainement que mes mots sont trop négatifs. Peut-être n'avez-vous pas tort, mais à moitié seulement... Certes, j'admets volontiers qu'à première vue, tout ce que j'ai écrit ne paraît pas très réjouissant! Toutefois, en s'appuyant sur l'avancée actuelle des Sciences et de la pensée, sur le quotidien de la population ainsi que sur le fonctionnement de notre société, on se rend finalement compte que ce texte ne s'éloigne pas beaucoup du réalisme. Mais attention: je ne dis absolument pas que la recherche de vie extraterrestre est à bannir de nos programmes scientifiques! Bien au contraire, il est intéressant de vouloir trouver une réponse à cette énigme. Autre détail: les bouleversements que j'évoque n'existeront peut-être jamais, bien qu'une découverte de ce type est obligatoirement source de changement dans nos esprits. 

 

Comme bon nombre d'astronomes, astrophysiciens, ufologues et philosophes, j'aimerais moi aussi découvrir une vie ailleurs que sur Terre. Je pense néanmoins que nous ne sommes pas prêts humainement... ce qui n'empêche pas d'être patients, car si l'Homme évolue correctement, peut-être sera-t-il un jour capable de supporter l'arrivée des extraterrestres dans les connaissances... si toutefois ils existent... 


L'Astronome Eclipse

Commentaires (1)

Alias*
Salut Eclipse.

Le peu de temps pris pour parcourir ton site n’est pas à la hauteur de l’intérêt que je lui porte.
Mais, j’ai lu « Frustration cosmologique » et « Question universelle » 2 thèmes très captivants.
Voici un point de vue personnel, avec quelques commentaires inspirés par tes 2 propositions qui me semblent complémentaires.

Admettons que la vie existe ailleurs.

Je suis convaincu d’une vie éloignée.
Mais une conviction n’est pas une preuve scientifique.
Entre nous et la science des génies, il s’impose sans conteste une différence de connaissance.
Mais en exemple, et pour autant qu’ils soient (bien) convaincus de leur modèle d’univers, ces grands esprits ne nous apportent aucune preuve absolue.
En définitive, sont-ils tous d’accord entre eux-mêmes ?
Si là, à l’occasion d’un débat, peut naître un doute, alors …
Partant de là, donc devant ces « grandes questions sur l’univers » combien s’oseraient à proposer un précepte différent ?
Pour moi, l’information pour aboutir à la vie s’est simultanément propagée dans l’ordre de l’univers en se diluant dès le début, après le Point Zéro au moment du grand départ.
Les premiers effets connus, sûrs, sont la vie sur Terre avec une conscience qui l’accompagne.
Pour les autres, la/une suite ailleurs, faudra peut-être attendre, ou prendre un raccourci au-delà de l’espace et du temps.
Force est de constater que sans outil de démonstration cette conception-là semble bien négligeable.
On peut admettre que l’univers soit parti d’un point aussi gros qu’un atome pour le bigbang ou d’un modèle différent.
Ce qui est moins satisfaisant c’est qu’un tel système, si énorme soit-il (l’univers), cette conception humaine ne prévoit pas une vie diffusée en toutes directions.
Une telle approche "l’information de la vie diffusée à grande échelle" présupposerait une faiblesse, une lacune, un frein pour le /les autres domaines officiels de réponses aux « grandes questions sur l’univers.»
On pourrait imaginer un autre stade pour les lois de la physique après les/des étapes franchies au même temps/titre que celle du géocentrisme et de l’héliocentrisme.
Tiens au passage je propose s’il n’existe pas déjà, un mot.
« l’humanocentrisme. »

Tout ce système très énorme (imaginons Louis de Funès pour le mot ENORME) pour nous uniquement ?
Pas une seule seconde je n'admets l’idée d’une vie unique à moins qu’on soit des dieux en devenir.
Dans 1 000 ans les moyens de bord de notre vaisseau spatial la Terre, auront progressé parallèlement à notre cognition.
Il serait intéressant maintenant, aujourd’hui, de faire un comparatif des progrès technologiques depuis que l’homme est apparu.
Si quelqu’un, là, avait 1000 ans d’avance sur nous, on serait très probablement médusé par sa technologie.
…sommes-nous vraiment capables d'accepter "l'existence d'extraterrestres", dont la preuve serait irréfutable?

Oui, pour une faible minorité enfin je pense…
J’ai lu quelques livres sur les OVNIs.
La technologie extra-terrestre qu’on y découvre est prodigieuse : vitesse angulaire, lévitation invisibilité à l’œil mais présence sur les radars…rayons tronqués, aucun bruit…
…accepter "l'existence d'extraterrestres"

Ne serait pas une démarche scientifique …
N'oublions pas non-plus que le contact en question pourrait ne pas être pacifique, ce qui impliquerait en plus (dans le cas où une rencontre concrète aurait lieu) une lutte pour la survie de l'Homme...


Faire amis-amis avec une civilisation extraterrestre…
Là j’avoue penser aux forces en présence…
Il faudrait être plus aguerri…
Le risque fait peur.

Pour évoluer ne faudrait-il pas s’affranchir de certains enseignements ?

A bientôt, Alias*.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.