Dites NON aux ovni!

Des soucoupes volantes! Des hommes verts! Des vaisseaux! Des crop circles! Des abductions! Des vortex!

Et puis quoi de plus? Mais dans quel monde vit-on!

Je vous le demande: sommes-nous tombés sur la tête? Qu'est-ce qui a bien pu causer de tels ravages dans nos croyances et convictions? Qu'est-ce qui nous pousse à chercher à tout prix ces « objets volants non-identifiés »? Pourquoi donc assimiler le concept de phénomène non-expliqué à des extraterrestres? Sommes-nous donc stupides à ce point?

Oui.

L'ufologie, cette prétendue « science des ovni », cette discipline regroupant les passionnés de mystère et les enquêteurs à la recherche d'une vérité, n'est qu'une mascarade. En empruntant de manière illégitime le nom de « science », l'ufologie cherche à faire bonne figure en justifiant son existence. L'irrationnel pose problème, on voudrait expliquer ce que l'on ne connaît et ne comprend pas. Mais voici hélas ce qu'on entend en ufologie : « Une tache lumineuse observée dans le ciel ne peut aucunement être une méprise. Car évidemment, les satellites, les stations spatiales, les avions, oiseaux, insectes, grains de poussière, les défauts sur les photographies et vidéos, tout ceci n'est pas convaincant. Que dire de tous ces sceptiques qui osent relativiser et prendre du recul ! Honte à eux ! L'ufologie, mère patrie de toutes les croyances et illusions, doit toujours avoir le dernier mot et détenir la vérité. Scientifiques, penseurs, astronomes, mathématiciens, rangez votre savoir et fermez-la... En grande sauveuse du monde, l'ufologie est devenue ufonomie (entendez par là: "la science des ovni") ». Enfin, c'est du moins ce que l'on voudrait nous faire croire...

If you want...

Depuis mon ordinateur, je vois déjà de nombreux « ufologues » crier au scandale. Quoi? Qu'ai-je donc écrit? Comment ai-je osé insulter l'ufologie? Qui suis-je donc pour traiter les ovni avec un tel mépris?

 

Ceux qui me connaissent savent que derrière mes mots se cache évidemment une réflexion, et non-pas une provocation. Si mon introduction vous a fait réagir, cela signifie deux choses : soit vous vous êtes reconnu (et dans ce cas sachez que je ne ferai pas votre éloge dans cet article), soit votre curiosité vous incite à savoir pourquoi je prends soudainement parti. Dans ce dernier cas, je tiens à préciser que ce que je m'apprête à écrire correspond au fruit de plusieurs années d'observation et d'analyse de la communauté ufologique. Naturellement, les propos qui vont suivre n'engagent que moi, et chacun se forgera une opinion. Du reste, je rends à mes détracteurs la monnaie de leur pièce...

 

Ainsi, j'ai eu pendant quelques années l'occasion de découvrir le monde des ovni. Au fil du temps, j'ai pris contact avec des passionnés, des gens qui s'intéressent à l'ufologie. J'ai appris qu'il existe des associations, certaines ayant pour but de traquer des ovni, d'autres cherchant plutôt à étudier et archiver les cas d'ovni rencontrés depuis les débuts de l'humanité. Tous ces gens forment une communauté parfois méconnue, mais aussi des groupes de pensée bien définis. C'est sur ce point que je vais m'attarder.

 

Quand on a l'habitude de traiter de science, il est souvent délicat de parler des ovni. Aujourd'hui, les ovni sont perçus comme le synonyme de soucoupe volante et d'extraterrestres. La société semble avoir oublié ce que signifie le terme « ovni ». Lors de l'une de mes conférences en 2012, j'ai pu m'apercevoir que la plupart des gens préfèrent considérer les ovni comme un sujet de légèreté et de divertissement plutôt que comme des faits sérieux et dignes d'intérêt. C'est là un long sujet et le débat est loin d'être clos : les explications des phénomènes ovni sont parfois assez risibles et la crédibilité des « ufologues » s'avère pour le moins critique. En effet, on ne peut pas donner tort à quelqu'un qui rit de nous si on lui dit que les extraterrestres viennent nous rendre visite. C'est précisément ce point qui m'a incité à écrire ici : comment l'ufologie peut-elle prétendre être une science si ses fondements ne sont pas réalistes et rigoureux ? En astronomie par exemple (puisque je connais bien ce domaine), il est inconcevable d'expliquer une observation par l'intermédiaire d'affirmations religieuses. Le domaine de l'irrationnel appartient à la croyance et au rêve ; on ne peut pas se dire scientifique sans un minimum d'éléments concrets. Même si la science et la religion visent un même but, chacune d'elles fonctionne de manière différente. Or, l'ufologie semble se situer entre les deux : certes, on cherche à recourir à des protocoles scientifiques pour justifier des théories purement philosophiques, mais la réalité des phénomènes ovni conduit les ufologues à faire le contraire. Et encore, s'il n'y avait que cette incohérence dans les principes de l'ufologie, le problème pourrait se résoudre assez facilement. Cependant, l'ufologie ne s'oriente pas uniquement vers le caractère scientifique des choses. Combien de passionnés font preuve d'un ego incommensurable ? Combien d'entre eux se montrent prétentieux ? Car avouons-le : nombreux sont ceux qui tiennent à montrer « qu'ils ont la plus grosse », au détriment du respect et de la courtoisie envers les autres membres de la communauté ufologique. C'est un phénomène de société que l'on retrouve d'ailleurs dans la plupart des milieux (qu'ils soient d'ordre associatif, professionnel ou simplement sociologique).

Flying Spaghetti Monster forever...

Autre constat : l'ufologie se veut ufonomie pour son attrait à la science, mais pas uniquement. En effet, on pourrait également parler d'ufo-business (ce terme provient des dires d'un ami, et je trouve que ce mot résume parfaitement la situation)! Oui, certaines personnes n'hésitent pas à se servir du phénomène ovni pour s'enrichir ou pour associer une affaire commerciale à un courant de pensée dit « scientifique et bienveillant ». Là aussi, on peut se demander combien d'associations et/ou groupes ufologiques manipulent les passionnés pour leur profit personnel... J'admets que l'idée de divulguer des noms me brûle les lèvres (ou plutôt les doigts, sur un clavier brûlant lui aussi) ! Mieux vaut éviter une nouvelle provocation. Après tout, il y en a bien assez comme ça, surtout pour de simples histoires d'ovni...

 

Pendant ce temps, l'ufologie essaye de se faire une place. Certains passionnés n'hésitent pas à solliciter l'intervention de personnes issues de milieux scientifiques divers : astronomie, astrophysique, géologie, météorologie... Ces personnes s'imaginent qu'en obtenant une collaboration ou un soutien, elles donnent de l'importance à l'ufologie. Ce ne sont là que des foutaises dans la mesure où aucun vrai scientifique ne veut s'aventurer dans une pseudoscience doublée d'ésotérisme. Je ne parle même pas de ceux qui veulent démasquer les complots gouvernementaux... comme si cela avait un lien avec les ovni... et avec la science en général ! Finalement, l'ufologie tente tant bien que mal de se donner bonne conscience, en vain. Cela nuit fortement à cette discipline, alors même que les vrais passionnés (en somme très minoritaires au regard du nombre de prétendus « intéressés par les ovni ») existent bel-et-bien et se battent pour qu'on leur accorde le droit d'exister comme tels, mais aussi le droit d'étudier les phénomènes non-identifiés. En ufologie, on trouve encore des gens ouverts, capables d'accepter la réalité et motivés par leur curiosité. Ces personnes-là sont bien trop souvent décriées par la majorité pervertie de la communauté ufologique.

 

D'un certain point de vue, l'ufologie est en fait décevante, déconcertante et exaspérante. Je ne parle pas des vrais passionnés dont j'ai fait la mention dans le précédent paragraphe, mais plutôt du reste de cette communauté ufo'. Les rares bonnes volontés sont mises à mal et sombrent dans l'oubli, pendant que les esprits les plus malveillants profitent de la situation.

 

C'est pour cette raison que je ne veux plus cautionner l'ufologie, ni même la défendre. Si autrefois je n'hésitais pas à prendre la défense d'activités ufologiques fondées, ce temps-là est révolu. Bien au contraire, mieux vaut favoriser l'exercice de la passion en ne défendant que la cause des passionnés à l'échelle locale, lorsque cela n'implique personne et sous réserve que cela en vaille la peine. La « cause ufologique » est du reste condamnée.

 

Partisans d'E.T et autres rigolos, bon vent. 

 

L'Astronome Eclipse

Commentaires (1)

Ely Roelandts
  • 1. Ely Roelandts | 13/07/2016
Que ça fait du bien de lire ça... Et on peut rajouter que le silence ouvre la porte à l'imagination et à la folie! Faire de l'UFO: impossible de la faire sans d'abord connaître le ciel et sans faire confiance aux scientifiques... Souvent les ufologues nient ce que fait ou dit la NASA... Alors que pour moi c'est une des sources les plus fiables... Merci pour cet article, je finissais par me penser anormale de rechercher la rigueur....

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×