Une belle nuit d'été...

Que l'on soit en hiver, au printemps, en été ou en automne, il y a toujours de beaux objets du ciel à voir... mais c'est probablement durant la saison estivale que je prends le plus de plaisir à les chercher! Une fois de plus, je n'ai pas raté l'occasion d'admirer la voûte céleste du mois de Juillet... Sourire

C'est le Samedi 9 que je me suis rendu sur mon lieu habituel d'observation. 35°C à 19h, aucun nuage, pas de brume... que demander de mieux? En écoutant le chant des cigales, nous avons mis le télescope dans la voiture. Le Soleil était à peine au dessus de l'horizon quand nous sommes partis... récupérant au passage quelques amis et un autre astram, nous avons filé tout droit vers le col de la Bigue, car derrière lui se trouve le village de Rocbaron et, un peu plus loin, l'observatoire du club Cassiopée. La soirée s'annonçait bien... 

L'observatoire de Rocbaron (image prise sur Webastro.net)

21h pile: Nous arrivons sur le "parking des astronomes". L'endroit est calme malgré la présence d'un groupe de visiteurs. Ces derniers attendent les étoiles, ainsi que l'ouverture des coupoles! En bas de la colline, plusieurs enfants s'amusent dans l'herbe; Ils ne tarderont pas à nous rejoindre pour écouter André Cassèse qui présente la réserve de ciel étoilé et le site de la Provence Verte...! Pendant que nous abordons le thème de la pollution lumineuse avec les "curieux du ciel", j'installe mon 114/900 au bout du chemin, à quelques mètres de la grande coupole. Combien de visages étonnés face à la forme "étrange" de cette monture équatoriale que j'assemble sur le trépied! Clin d'œilOn ne voit pas un tel objet tous les jours, surtout dans les collines! Mais à l'observatoire, seuls les visiteurs n'ont pas l'habitude. Puis, une fois l'installation terminée, voilà que la Lune commence à briller. Saturne n'est pas loin non-plus, flirtant avec l'étoile Porrima. Je jette un oeil à l'oculaire de la lunette de 232mm pendant que mon 114 se met en température... j'observe là une image saisissante de l'astre lunaire, et plus particulièrement de son "pôle nord". Avec un grossissement de 500 fois, les détails sont nombreux, les cratères semblent s'illuminer rien que pour nous, avec parfois un rocher pointu en leur centre! Cette belle observation doit cependant être partagée, et c'est donc avec plaisir que je cède ma place à mes amis, qui en profiteront eux aussi avant que les autres visiteurs entrent... nous retournons alors devant le 114/900 qui est enfin prêt. Le Soleil a laissé sa place aux étoiles. Petit à petit, les voilà qui apparaissent, et chacun s'amuse à les repérer à l'oeil nu. Avant de poursuivre nos observations, mon ami Missartier me demande si j'aperçois Antarès, ce bel astre rougeâtre situé dans la constellation du Scorpion. Hélas, je ne vois encore rien! C'est donc à deux que nous tentons de bien l'observer, car si moi je la cherche, Missartier, en revanche, l'a perdue de vue! Au bout d'un ou deux instants, nous finissons pas la voir vers le Sud. Mais ce n'est pas l'objet qui nous intéresse le plus. En effet, j'avais prévu de pointer vers Saturne tant qu'il était encore temps! Sous peu, elle allait finir par descendre vers l'horizon... Après avoir confié deux ou trois paires de jumelles à mes proches, j'oriente le tube de type Newton vers le Seigneur des anneaux. C'est irréfutablement la plus belle planète du crépuscule! A 50 fois, on distingue son anneau, mais la bande de Cassini ne veut apparemment pas se montrer... les satellites, par contre, sont légèrement visibles: les deux plus gros se voient clairement au Nord-Ouest et au Sud de la planète, et un troisième semble apparaître à droite de l'anneau. Bien-entendu, cet objet du système solaire est beaucoup moins bien observable qu'à la fin du printemps... cela dit, le télescope nous montre des images plutôt "mignonnes". Clin d'œil 

Tandis que nous observons tous les uns après les autres, André nous appelle pour venir voir la planète dans la lunette de 232mm; quelle belle occasion de pouvoir comparer les deux images obtenues! D'un côté, il est normal que mon 114 soit moins puissant. L'un de mes amis présents, Rororct, constate que le troisième satellite que nous venions d'observer, qui était timide, apparaît nettement à l'oculaire de la lulu... la différence est effectivement flagrante! Ainsi, Saturne est là, escortée par trois lunes blanches et discrètes, et entourée par des anneaux orangés. C'est une image magnifique qui rappelle un peu ces clichés que l'on faisait autrefois avec les bons vieux appareils photo argentiques... 

En sortant de la grande coupole, une idée me vient à l'esprit: un certain nombre d'objets du ciel profond sont facilement accessibles. Ils nous attendent, sans bruit, au milieu du vide intersidéral, face à des milliards d'étoiles, tout comme notre planète Terre... le ciel est désormais noir, les oiseaux ne chantent plus. Les cigales sont couchées, et les grillons ont pris la relève pour assurer le concert nocturne. En guise de lumière, il y aurait pu avoir des lucioles, mais elles sont visiblement en voie de disparition par ici... c'est bien dommage. Alors que la Lune nous éclaire, tel un phare dont le projecteur serait figé, on voit de temps à autre une voiture qui passe sur la route étroite. Les lumières de ces véhicules atteignent parfois les coupoles, provoquant alors une sorte de "flash" similaire à celui des orages... mais personne n'en est ébloui, fort heureusement! L'obscurité règne sur la campagne environnante. La lumière du village peine à atteindre l'observatoire, car deux ou trois collines montent la garde. Histoire de profiter de cette belle nuit étoilée, nous décidons de pointer M57, ladite "nébuleuse de l'anneau"... toujours aussi charmante! RigolantPresque aussi ronde qu'une balle, elle est parée d'un formidable anneau blanchâtre, légèrement plus clair que les environs de l'étoile centrale (qui est d'ailleurs invisible au 114, malgré le grossissement de 100 fois). Pour cette soirée, on m'a prêté un oculaire réputé pour la qualité d'image qu'il offre, à savoir un Hypérion 9mm... Le grand champ donne accès aux étoiles entourant M57, et c'est un vrai plaisir! Par la suite, Albiréo a l'air de m'appeler... l'approbation du groupe pour le choix de cet objet me conduit donc à pointer cette étoile double.

Bleu, orange. Deux couleurs réunies en un seul objet. Une étoile chaude, une étoile froide. Deux corps célestes indépendants, qui sont paradoxalement liés. S'ils étaient vivants, n'auraient-ils pas le vertige à force de se tourner l'un autour de l'autre depuis des millions d'années? Mystère. Enfin, ce n'est plus aussi mystérieux puisque nous nous y plongeons directement, explorant ce curieux objet à travers mon télescope... un tel spectacle fait toujours son effet. Les invités ont beaucoup apprécié Albiréo! Ce n'est pas étonnant, car il s'agit pour moi de la plus belle étoile double du ciel, mais aussi l'un des objets célestes les plus intéressants. Ensuite, nous répondons à l'appel de l'amas d'étoiles M13. Malheureusement, la lumière de la Lune est un obstacle non-négligeable! De plus, orienter un tube de 900mm de long vers le zénith n'est pas une chose aisée... au final, M13 n'a été aperçue que très brièvement, et dans de mauvaises conditions, mais ce n'est que partie remise... tout comme M27 qui a même été difficile à trouver aux jumelles. On notera que l'astre sélène n'était éclairé qu'à 68%... c'est donc une chance d'avoir pu observer un ou deux objets du ciel profond jusque là. Et ce n'est qu'un début. Il est alors environ 23h. 

En cherchant une nouvelle cible, le Sagittaire se met d'un coup à briller! Sorti de l'horizon et déjà à bonne portée, il attire alors mon attention... "Avez-vous déjà entendu parler de la Lagune?" dis-je à mes proches. La réponse étant négative, je pointe mon télescope vers cette constellation que je connais finalement très peu. J'avoue qu'en Août dernier, lors du 14ième festival "La tête dans les Etoiles", j'avais observé M8 et M20 pour la première fois, et je m'étais promis de recommencer un an après... chose que j'ai donc voulu faire. Aïe, où se trouve la nébuleuse de la Lagune dans cette constellation qui m'est quasiment inconnue? Comme si le hasard et le destin n'avaient formé qu'un à ce moment précis, voilà qu'André range la grande coupole et s'apprête à partir. je l'aide à "emballer la lunette" et quelques minutes après, nous nous retrouvons devant le 114/900, en train de chercher la Lagune. Cet objet exotique est en réalité simple à repérer puisqu'il suffit de "monter" au dessus de l'étoile la plus haute du Sagittaire. Pendant que certains regardent le curieux objet à l'oculaire de 25mm, André se retire sous un magnifique ciel. Il est minuit, tous les visiteurs sont déjà partis depuis environ une demi-heure, mais je reste encore avec mes proches, histoire de profiter encore un peu... A mon tour, j'admire M20 et M8 sans trop savoir les apprécier: La surprise liée à la redécouverte est bien au rendez-vous, mais les détails ne me sautent pas vraiment aux yeux... peut-être à cause de la fatigue cachée au fond de moi!

Pour terminer la soirée en beauté, nous observons une dernière fois M57 qui n'est pas très loin du zénith. La belle n'a pas changé, à ceci près qu'elle est entourée d'un nombre encore plus important d'étoiles, ce qui me déboussole un peu en la cherchant! Mais elle ne m'a pas échappé! Enfin, la Grande Ourse joue la vedette puisque nous y jettons un oeil... M40 n'est pas spectaculaire mais vaut le coup d'être vue au moins une fois au télescope. Y a-t-il seulement deux étoiles? Bien-sûr que non! Alcor et Mizar ne sont pas seules... on raconte qu'il y a 6 étoiles. Missartier n'a pas l'air convaincu. Une observation poussée lui démontre pourtant que c'est vrai, et il en est finalement ravi! La curiosité de cet objet céleste en valait donc le détour! Langue tirée

Il est environ minuit quarante. Si nos forces avaient pu être infinies, nous aurions attendu Jupiter et Vénus, ou encore le lever du Soleil.... mais il en est autrement, sans compter que la température n'est que de 16°C! L'humidité n'est pas là... elle est restée au loin, devant la Lune, au dessus de certaines collines éloignées. Sur la route, chacun descend à la bonne adresse puis, un quart d'heure après environ, je rentre à mon tour chez moi. Tandis que je rêve à tout ce que j'ai vu dans l'Univers, mon télescope, lui, dort dans le coffre de la voiture! Il attendra demain pour être rangé! SourireEt voici que nous autres, hommes, nous continuons notre vie pendant que le ciel poursuit sa course spatio-temporelle... à moins que ça soit uniquement la Terre qui virevolte autour de notre astre? Hum, voilà une longue discussion qui pourrait ainsi débuter, mais cela attendra... jusqu'au 15ième festival "La tête dans les Etoiles" qui aura lieu les 19, 20, 21 Août, ... à l'observatoire de Rocbaron bien-sûr... 

9 Juillet 2011

Commentaires (4)

Mofo
  • 1. Mofo | 12/07/2011
Salut Eclipse!

Pour un CROA c'est un très beau CROA...!

Je regrettais de ne pas avoir pu venir, et en lisant ton texte je le regrette encore plus! Et j'te garantis que tu ne serais jamais rentré aussi tôt!
Merci pour ce compte-rendu l'ami
Une question,avez-vous vu la tempête qui sévit actuellement sur Saturne?

Bises,

Mofo
Eclipse
Salut Mofo!

Merci pour ton message, ça fait plaisir!

Tu sais ce qu'il te reste à faire: lors de la prochaine soirée, il faut qu'on se croise...
En ce qui concerne la tempête sur Saturne, je crois l'avoir aperçue lorsque j'observais la planète avec la grande lunette de 232mm, mais je ne peux pas confirmer car ce n'était pas très grand.

Astro-amicalement,
L'astronome Eclipse
Mofo
  • 3. Mofo | 14/07/2011
Bha de rien pour le comm' ,ça fait plaisir! ^^

C'est certain que la prochaine fois je viens!!!! J'en ai marre de me faire arnaquer! lol

J'ai bien aimé le " la grande lunette de 232mm" et après le "ce n'était pas très grand."... Imagine avec un 90!!!! lol

Bises poto
Eclipse
Je parlais de la tempête, pas de la lunette! XD
Mais tu verras quand tu viendras hihihi...

Et un 90 c'est déjà bien!


Astro-amicalement,
L'astronome Eclipse

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×