Question universelle.

Une interrogation, une seule. Elle se suffit à elle-même... 

Le ciel est une question qui se pose naturellement depuis 13,7 milliards d'années. L'Univers est synonyme de mystère et d'inconnu... Nous avons toujours cherché pourquoi, car nous ne voulons qu'une chose: le comprendre. 

 

Cela fait longtemps que j'observe les étoiles. Je sais que la Terre tourne. Il existe d'autres galaxies dans "l'espace". La Ceinture de kuiper renferme certainement des objets célestes similaires à Pluton... Je sais aussi qu'on ne pourra jamais regarder toutes les étoiles. La limite de l'Univers est inatteignable tant que l'expansion a lieu, - si expansion il y a-. La vie ne peut se développer sur les planètes situées en dehors de la zone habitable de chaque système solaire. Et après? L'étude du ciel s'arrête-elle maintenant? Avons-nous tout découvert et tout compris? Sommes-nous certains de ce que nous savons? La réponse est bien évidemment NON. Mais à peine avons-nous répondu qu'une autre question apparaît... En effet, quel chemin faut-il encore parcourir? Et c'est ainsi qu'à chaque fois qu'une énigme sera résolue, il faudra à nouveau méditer sur "notre savoir", car il n'y a aucune limite... 

 

L'Homme ne cesse de progresser. Nos scientifiques s'affairent à étudier l'Univers, de l'infiniment petit à l'infiniment grand. Nous autres, grands curieux, nous dévorons les livres, apprenons et écoutons. Nous observons et cherchons aussi... C'est un point commun à tous. Dès lors, le questionnement est universel, propre à guider chaque être vivant vers un seul et unique point. Et ce point est incarné par la voûte céleste. Oui, le ciel n'est pas seulement un spectacle offert aux astronomes. C'est également notre passé. Aussi rapide est-elle, la lumière des étoiles nous apporte l'image d'un monde qui a déjà changé. L'Homme est donc confronté à l'étude de faits anciens, ce qui l'incite à prendre conscience de son futur... Quelle situation intéressante! Etudier son passé pour préparer l'avenir. Mais alors, comprendre le ciel, c'est un peu comme donner un sens à sa vie? Toujours les questions, auxquelles il est parfois long et dur de répondre. De temps à autre, cette tache paraît même impossible. 

 

On trouve ici la source de notre émerveillement face à l'Univers. L'Astronomie remet l'Homme à sa place et lui ouvre les yeux. Certes, tout le monde n'y est pas sensible, ou du moins, pas directement ou consciemment. A ce propos, le célèbre astronome Camille Flammarion disait: "N'est-il pas étrange que les habitants de notre planète aient presque tous vécu jusqu'ici sans savoir où ils sont et sans se douter des merveilles de l'Univers?"... Curieux hasard ou étrange coïncidence, on voit à travers cette belle citation que Camille lui-même s'interrogeait sur le monde qui l'entourait... La volonté de comprendre est décidément partout! Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'on la qualifie volontiers "d'universelle"... On s'est tous dit un jour qu'on ne sait peut-être pas tout. 

 

La curiosité, la soif d'apprendre, voici le fondement de l'esprit humain. L'astronome, lui, pense de la même manière: il s'interroge et veut aller plus loin à chaque fois qu'il en a l'occasion. Le monde est si riche et si fabuleux qu'on aurait tort de l'ignorer... 

Le ciel reste à découvrir pour l'éternité.

Question universelle CROA métaphysique

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.